Une cour au n°52 rue Saint-Jean

À la découverte des traboules

Une visite Lyonnaise sans avoir entendu parler des traboules et s’être perdu dans ses dédales est inenvisageable !   Ces passages secrets, toujours utilisés par les habitants, fascinent les touristes à la recherche de ces trajectoires aventureuses chargées d’histoire.

Vous avez dit « traboules » ?  Il s’agit de passages perforent des cours d’immeubles et permettent de traverser les parcelles qui liaisonnent diverses cours intérieures, pour se rendre d’une rue à une autre ! De quoi passer ni vue ni connu ! Lyon n’est toutefois pas la seule ville disposant d’une telle typologie de passages singuliers, on en trouve également à Chambéry, Villefranche-sur Saône, Saint-Etienne…

Difficile d’être exhaustifs sur ce sujet car Lyon propose pus de 400 traboules à découvrir ! Précisons que les typologies sont très diverses : la traboule directe (où l’on voit la sortie dès l’entrée, la traboule en angle, la traboule rayonnante (une cour au cœur d’un îlot d’habitation) ou encore les traboules à détours qui s’avère être de merveilleux labyrinthes architecturaux.

Voici une sélection de nos 5 traboules préférés, qui ne manqueront pas d’éveillez votre curiosité !

 

  • 16 rue du boeuf,  la « tour rose »

Plus souvent connu sous le nom de la traboule de la Tour Rose, c’est LA traboule incontournable dans les esprits de tous les lyonnais. Elle est classée dans le patrimoine mondial de l’Unesco, cette tour de couleur ocre/rose, d’une architecture impressionnante comprends : un escalier où les baies suivent l’ouverture et l’élévation des marches. Malheureusement, vous ne pourrez plus y « trabouler » comme autrefois car une partie de l’étage supérieur a été privatisé par les riverains, mais cela vaut tout de même un coup d’œil ! Un bref d’histoire : le Roi Henri IV y séjourna notamment quelques jours en 1600 lors de son mariage avec Marie de Médicis.

Images : © Sébastien Berrut

  • Rue Juiverie

La rue Juiverie regorge de surprises ! L’une des cours les plus célèbres et de fait incontournable est sans doute celle du n°8 rue Juiverie. Vous y découvrirez une magnifique galerie sur trompes de l’architecte lyonnais Philibert de l’Orme. En face, au numéro 7, une magnifique galerie voûtée et de sculptures ornés sollicitera votre émerveillement !

Images : © Sébastien Berrut & Daniel F. Valo

Moi aussi je veux de l'architecture de qualité !

  • La cour des Voraces : 9 place de Colbert au 14 montée Saint Sébastien ou 29 rue Imbert-Colomès

Cette traboule se situe dans les hauteurs de la Croix-Rousse,  sa cour fait partie de l’un des symboles de Lyon. En effet, elle est célèbre pour son escalier à volées libres, majestueux en façade sur 6 étages ! Elle a été construite en 1840. Elle est l’exemple d’une architecture populaire dite « canuse », en relation avec l’industrie de la soie lyonnaise qui a profondément marqué le quartier. Une traboule chargée d’histoire !

La Cour des Voraces
Images : © Sébastien Berrut

  • Du 17 rue du bœuf au 54 rue saint-jean 

Enfin, pour les plus téméraires, cette dernière traboule est connue pour être la plus longue du Vieux Lyon avec ses 55 mètres de long ! Loin des touristes, vous pourrez trabouler comme dans un véritable labyrinthe entre quatre immeubles différents, autant de cours avec chacune son propre style architectural. Le boyau très étroit où l’on circule nous permet de découvrir les entrailles de ces immeubles, ainsi que les balcons du XVIIe siècle qui ont remplacé les galeries Renaissance. On débouche au 54 rue Saint-Jean, après avoir admiré un magnifique escalier Renaissance, presque incognito au milieu de la foule, avec l’agréable sensation d’être passé par un passage secret !

Images : © Sébastien Berrut

  • 18 rue Saint Jean

Un vrai coup de cœur : vous êtes plongés dans une magnifique allée voûtée d’ogives puis une fois dans la cour, vous découvrez un escalier en colimaçon splendide; ne ratez pas la loggia à balustre de pierre ! Tant de petits détails architecturaux qui éveillerons la beauté du lieu. Si vous n’avez pas l’occasion d’y aller, pas d’inquiétude, vous pouvez la visiter depuis chez vous :
http://www.vieux-lyon.org/claudedevignephoto/VV_Aff18StJean_VLO.htm

Voilà qui est bien plus intéressant que des simples photographies !

Une règle d’or à Lyon (et ailleurs) : soyez curieux, poussez les portes !

Moi aussi je veux de l'architecture de qualité !

No Comments

Post a Comment