P_0018_B035_DM_1600_1067_90

Confluences, le musée colossal

Réalisé par les architectes de l’agence autrichienne Coop Himmelblau, le chantier de ce musée faramineux aura duré une quinzaine d’années au total, pour un budget multiplié par 4 par rapport à celui d’origine.

Le département du Rhône voit à travers ce musée, un lieu d’échange, de rassemblement et de diversité. L’emplacement de l’imposante bâtisse n’en est que plus symbolique puisque le musée a été implanté au confluent de la Saône et du Rhône.

P0018B026DMPhotos: Duccio Malagamba

Cette réalisation s’impose sur 180 m de long, 90 m de large et 45 m de haut, elle est composée de trois unités architecturales : le Cristal, le Nuage et le Socle.

La base sur laquelle repose le musée, appelée le Socle, est une surface de 8700m² composée de 14 poteaux monumentaux et de 3 piles principales qui viennent supporter les 6 000 tonnes du Nuage.

P0018F0251SPPhotos: Sergio Pirrone

Le Nuage, qui est l’élément flottant, combine une structure métallique et un revêtement métallique en inox qui se divise sur 4 niveaux.

Le cristal, qui représente l’ouverture sur le monde, est réalisé en grande partie avec du verre. L’entrée ainsi que la circulation des visiteurs s’effectuent sous une verrière de 40 mètres qui permet notamment d’accéder au Nuage.

P0018B015DMPhotos: Duccio Malagamba

L’immense bâtisse abrite en son sein 5 salles d’expositions temporaires, 4 salles d’expositions permanentes, 2 auditoriums, des ateliers pédagogiques et des espaces privatisables. Le musée est en capacité de répondre à une large demande culturelle de part ses capacités d’accueil.

Pour l’architecte Wolf D. Prix, l’architecture du musée des Confluences met en avant la diversité quasiment inépuisable des connaissances, ainsi que les variétés d’utilisations de ce lieu comme lieu d’échange, de partage et de découverte des différents savoirs.

 

Moi aussi je veux de l'architecture de qualité !

 

 

 

2 Comments
  • […] Enfin, comment ne pas terminer par ce vaisseau dont chacun a déjà beaucoup (trop ?) entendu parlé. Le Musée des Confluences se situe à l’extrémité Sud de la presqu’île comme un symbole qui matérialise la rencontre des deux cours d’eau mais aussi comme un signal de l’entrée sud de Lyon. Ce bâtiment colossal assume pleinement son statut d’objet formel qui a essuyé de nombreuses critiques, notamment par rapport à son coût. Nous y avons déjà consacré un article que vous pouvez retrouver ici. […]

  • monjauze

    16 septembre 2016 at 9 h 56 min Répondre

    une erreur aussi monumentale que l’est ce bâtiment ,prétentieux et sans intérêt architectural.
    Dans un site des plus remarquables de France… vraiment, il fallait la faire celle-là…

Post a Reply to monjauze Cancel Reply